LISA JOSEPH

#12 À LA COMMUNE I NAMUR

  • Organisatrice de concerts intimistes dans le centre-ville namurois
  • Célibataire

Mon engagement chez Ecolo

” C’est cette boule au ventre qui me donne envie de m’investir chez ECOLO. Cette indignation face à la pauvreté, au manque de transparence en politique, à ce manque de démocratie,… Tout ceci me donne envie de rendre notre ville plus dynamique et alternative, de lutter contre la pauvreté, de donner plus de place aux citoyen.ne.s dans les décisions qui les concernent, de nourrir sainement les enfants dans nos écoles, de promouvoir et de soutenir l’art et nos artistes namurois.es, de soutenir les petits entrepreneurs qui font de grandes choses… ”

Mes thématiques prioritaires :

Depuis 3 ans, j’habite Namur. Mais je me considère namuroise depuis que j’ai 13 ans, notamment du fait de mes études passées à Champion et puis à l’Hénallux.

Engagée dès mon adolescence dans le monde associatif, militante auprès d’Oxfam, d’Empreintes asbl, de Défi Belgique Afrique, du Conseil de la jeunesse, ou d’EcoloJ. Je suis membre Ecolo, depuis 6 ans. Assistante sociale de formation je suis dès lors portée sur les questions de justice sociale (accès à l’énergie, aides du CPAS, soutien aux associations locales…), mais je suis également intéressée par les questions de participation citoyenne (budget participatif, conseil des jeunes, consultations…) et de transition écologique (ceinture alimentaire, nourriture saine et locale dans les écoles, zéro déchet…).

La culture et l’accès à celle-ci fait également partie de mes centres d’intérêts. J’organise d’ailleurs depuis un an et demi des concerts intimistes dans le centre-ville namurois.

Mes lieux d’affinités :
    • Bomel : Membre et administratrice (jusqu’il y a peu) d’Empreintes
    • Champion : Etudes supérieures à Namur à l’Hénallux / Secondaires à Champion
    • Namur : Lieu de résidence / A la création de l’asbl namuroise Slow Waste / Membre d’ecoloj / Réseau wallon pour l’accès durable à l’énergie
    • Jambes : Trapèze à l’école de cirque de Jambes durant mon adolescence

Quand le dernier arbre aura été abattu, la dernière rivière empoisonnée et le dernier poisson pêché, alors l’homme s’apercevra que l’argent ne se mange pas.

– Citation amérindienne –

Contact